Epicure et la philosophie

epicure

Epicure est un grand philosophe grec (341-270 avant JC).

Aperçu biographique

Son père était maître d’école et sa mère devineresse. Il vécut la plus grande partie de sa vie à Athènes où il ouvrit une école à ciel ouvert : le Jardin d’Epicure. Dans cette école, où il vivait en communauté avec ses amis et ses disciples, Epicure dispensait ses cours et fonda le matérialisme, lequel porta l’épicurisme comme philosophie pendant plusieurs siècles.

La morale d’Epicure, une philosophie du plaisir minimal

D’Epicure, il ne nous reste que 3 lettres, qui contiennent le résumé de sa philosophie, et en particulier de sa morale :

Epicure enseigne que le plaisir est le souverain bien, entendant par là non point, comme on le lui a fait dire un peu légèrement et injustement que l’homme doit s’abandonner aux voluptés faciles, mais, au contraire, que le bonheur est la récompense de la sagesse, de la culture de l’esprit et aussi de la pratique de la vertu. Sa doctrine du “calcul des plaisirs” a été source de malentendus et doit être précisée : Epicure nous donne comme but à atteindre un usage raisonnable des plaisirs, qu’il classe en trois groupes :

  • de les favoriser
  • de les admettre
  • de les fuir

Il propose de favoriser les plaisirs naturels et nécessaires, de fuir ceux qui sont naturels mais non nécessaires. Ainsi l’homme peut-il accéder  au repos de l’âme, l’ataraxie.

Le Jardin

Le jardin d’Epicure était un hâvre de paix au sein de la communauté tourmentée d’Athènes au IVème siècle avant JC, le refuge des disciples actifs; la frugalité et une relative austérité y régnaient. Le poète Lucrèce, le plus célèbres des disciples d’Epicure, dans son Traité de la nature (De natura rerum) dira de lui : “Ce fut un Dieu, oui, un Dieu, celui qui le premier découvrit cette manière de vivre que l’on appelle maintenant la sagesse”.

L’épicurisme

Car l’épicurisme se développa au IIème siècle avant JC en Egypte, à Antioche et à Rome et se propagea jusqu’au XVIIIème siècle dans la philosophie utilitariste, chez Bentham et Stuart Mill notamment.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply